Les mythes alimentaires

Les idées reçues en matière d’alimentation

Info ou intox ? Les expert.e.s en nutrition vous disent tout

Sommaire

    ...content shows up after page is published.

Il existe de nombreuses idées reçues en matière de nutrition. Cela va de "les protéines nuisent aux reins" et "les glucides font grossir" à "la vitamine C protège contre le rhume". Nous vous expliquons ici ce qu'il en est de ces idées tenaces et lesquelles sont tout simplement erronées. Pour cela, nous allons passer au crible notre top 9 personnel des mythes alimentaires :

Cette idée fausse est ancrée dans l'esprit de beaucoup de gens et constitue un véritable classique parmi les mythes alimentaires. Certaines personnes évitent les graisses, préfèrent les produits light et pensent qu’il vaut mieux manger de la salade le soir sans vinaigrette - alors que la peur des graisses n'est pas du tout nécessaire. Avec neuf kilocalories pour 100 grammes, la graisse fournit plus d'énergie que les protéines et les glucides. Mais c'est aussi un nutriment essentiel et précieux, car le corps ne peut pas produire lui-même certains acides gras.

Le choix des graisses est décisif. Pour ne pas compliquer les choses : on distingue les acides gras saturés ainsi que les acides gras monoinsaturés et polyinsaturés. Ces derniers sont essentiels et doivent être apportés par l'alimentation. On les trouve surtout dans les poissons gras comme le saumon ou le maquereau, mais aussi dans les graines de lin et les noix. La consommation de poisson de mer une à deux fois par semaine est recommandée pour couvrir les besoins en oméga-3. Si vous voulez en savoir plus sur les graisses, ne manquez pas de consulter notre article sur "Les lipides".

Pour couvrir vos besoins en oméga-3, une substance essentielle et particulièrement précieuse, vous pouvez recourir à un complément alimentaire.

 

Vous l'avez certainement déjà entendu : les glucides font grossir, surtout le soir. Info ou intox ? Manger tard est-il mauvais pour la santé ? Il n'existe pas d'études claires à ce sujet, mais selon l’ANSES, ce n'est pas le moment où l'on mange qui est déterminant, mais ce que l'on mange.[1] Cela ne se réfère toutefois pas à un groupe d'aliments particulier (comme les glucides), mais aux valeurs nutritionnelles. En effet, ce n'est pas l'heure à laquelle on mange qui est responsable d'une prise de poids, mais un excès de calories. Par conséquent, le dicton "manger comme un empereur le matin, comme un roi à midi et comme un mendiant le soir" n'est pas forcément correct. Étant donné que notre corps réduit notamment l'activité de l'estomac et des intestins pendant la nuit, les repas lourds pris en fin de soirée peuvent perturber le sommeil. Laissez donc du temps entre le repas du soir et le coucher et misez sur des aliments plus faciles à digérer.

Quand vous pensez aux épinards, vous pensez directement aux gros biceps de Popeye ? En 1890, le physiologiste Gustav von Bunge a étudié la valeur nutritive des épinards. Son résultat : 35 milligrammes de fer pour 100 grammes d'épinards ! Le fait que Gustav se référait toutefois à des épinards séchés et non à des épinards frais est encore source de confusion aujourd'hui et mérite la troisième place des plus gros mythes en matière d’alimentation. En effet, la teneur en fer des épinards frais n'est que d'environ trois milligrammes pour 100 grammes. En raison de leur teneur élevée en minéraux, les épinards méritent néanmoins une place de choix dans votre alimentation.

Femme préparant un smoothie avec des épinards

Un verre de lait chaud avec du miel garantit de doux rêves : voici encore un mythe alimentaire bien ancré. Il est vrai que le lait contient de la mélatonine et du tryptophane, des substances qui favorisent le sommeil, mais en si petite quantité qu'il ne faut s'attendre à un effet soporifique qu'après environ 24 verres de lait.[2][3] Et avec cette quantité, une vessie pleine vous privera probablement de sommeil.

Pour mieux dormir, nous vous recommandons plutôt d’intégrer des exercices de relaxation ou un délicieux Moon Milk à l'ashwagandha ou au shiitake à votre routine du soir.

Perdre du poids est plus facile sans petit-déjeuner : vrai ou faux ? Comme nous l'avons déjà dit, l'amaigrissement dépend du bilan calorique. Étant donné que l'insuline est sécrétée après chaque repas (ce qui stoppe à son tour la combustion des graisses), cela fait tout de même une différence si vous mangez trois ou cinq repas par jour. La question de savoir si vous vous en sortez mieux avec ou sans petit-déjeuner dépend de chaque individu. Alors que l'un ressent déjà une grande faim le matin, l'autre ne veut même pas penser à manger le matin.

Celui ou celle qui retarde longtemps le premier repas malgré la faim peut certes économiser des calories dans un premier temps, mais les réintroduit souvent inconsciemment au cours de la journée. Des études ont même pu démontrer que le fait de sauter le petit-déjeuner était lié à l'obésité.[4] Une autre étude a démontré que le moment du plus gros repas n'a aucune influence sur l'apport calorique total de la journée.[5] Les personnes testées se sentaient même plus rassasiées tout au long de la journée grâce à un petit-déjeuner équilibré.

Si vous voulez économiser intelligemment des calories sans pour autant renoncer à un repas, essayez BEAVITA.

 La vitamine C contribue à la protection des cellules contre le stress oxydatif et au fonctionnement normal du système immunitaire.[6] Ce n'est pas pour rien que beaucoup de gens misent sur les citrons en cas de rhume - car ils sont censés contenir une quantité particulièrement élevée de vitamine C. 

Oui, les citrons fournissent de la vitamine C. La quantité dépend toutefois de leur taille, de leur degré de maturité, de leur variété et de leur pays d'origine. Des études ont ainsi révélé une teneur en vitamine C comprise entre 21 et 39 milligrammes pour 100 grammes.[7] Le citron est certes une bonne source de vitamine C, mais il n'en contient pas la plus grande quantité. Par exemple, la poudre d'acérola nu3 fournit 10 400 milligrammes de vitamine C par 100 grammes ; les cynorhodons marquent des points avec 100 milligrammes et l'argousier avec environ 400 milligrammes. Vous trouverez également de la vitamine C hautement dosée dans le shop nu3 : nu3 Vitamine C Forte.

Alors que certain.e.s mangent de la viande tous les jours pour faire le plein de protéines, d'autres préfèrent manger de la salade tous les jours - de peur que leurs reins ne soient endommagés par une consommation excessive de protéines. Après tout, c'est précisément ce que dit l'un des mythes alimentaires les plus connus.

Les protéines sont particulièrement appréciées des sportifs.ves, car elles contribuent au maintien et à l'augmentation de la masse musculaire et sont indispensables à l'organisme. Lors de la transformation des protéines, l'organisme produit de l'ammoniaque qui est ensuite éliminée par les reins dans l'urine. Par conséquent, les reins doivent travailler davantage en cas de consommation accrue de protéines. Les personnes en bonne santé et qui boivent suffisamment n'ont toutefois pas à craindre d'effets négatifs. Jusqu'à présent, on n'a pas constaté d'accumulation de maladies rénales, ni de modifications fonctionnelles ou morphologiques notables des reins.[8] Les personnes qui souffrent déjà de troubles rénaux devraient toutefois consulter un professionnel de la santé.

Source de protéines

Vous vous demandez de combien d'eau vous avez vraiment besoin par jour ? La quantité indicative de 2,5 litres n'est pas tout à fait fausse. Cependant, cela inclut tous les liquides, y compris ceux provenant de l'alimentation. L’ANSES recommande de boire 1,5 litre par jour.[9] En règle générale, vous pouvez aussi retenir 30 à 40 milligrammes par kilogramme de poids corporel. Si vous faites beaucoup de sport, si vous êtes exposé.e à des températures extérieures élevées ou si vous êtes alité.e avec de la fièvre, vos besoins en liquide augmentent. Pour être toujours bien approvisionné.e, commencez votre journée par un grand verre d'eau et gardez toujours une boisson à portée de main. Cette boisson devrait idéalement être de l'eau ou du thé non sucré.

Fourmi avec une feuille

Après la série "The Last of Us" (basée sur le jeu vidéo du même nom) le champignon Codyceps effraie tout le monde. En effet, le champignon y transforme les gens en êtres semblables à des zombies. Mais qu'en est-il de ce scénario post-apocalyptique ? Le champignon existe bel et bien ; il n'a pas été inventé.

Originaire de la forêt tropicale, le parasite s'attaque aux insectes (généralement aux fourmis) et prend le contrôle de ces derniers.[10] Pour cela, il se nourrit du cerveau des insectes rampants et détermine leur comportement. La nature écrit les meilleurs scénarios - l'homme doit-il avoir peur maintenant ? Pas de panique ! En raison de la température du corps humain, le parasite a trop chaud et ne peut pas y survivre. Dans le monde occidental, le champignon est même apprécié et ingéré comme adaptogène.

Vous voyez, il existe divers mythes alimentaires qui sont encore ancrés dans de nombreuses têtes aujourd'hui. Nous aurions pu continuer à écrire ici pendant des années. Après tout, la liste des mythes et des légendes en matière de nutrition est interminable : "le coca-cola aide en cas de gastro-entérite", "les œufs augmentent le taux de cholestérol", "les produits light sont mauvais pour la santé", etc. Mais cela aurait dépassé le cadre de cet article.

Nous espérons néanmoins avoir pu apporter un peu de lumière dans l'obscurité. Notre conseil : toujours remettre en question les prétendues sagesses au lieu de les adopter directement.

Qui est l'auteur.e ?

Leonie a étudié la communication marketing et est une buveuse de café passionnée. Elle aime passer son temps libre à faire du fitness, à visiter des marchés et à découvrir les dernières tendances alimentaires. Afin d'enthousiasmer d'autres personnes pour une alimentation saine et l'amour du sport, elle écrit chez nu3 sur les sujets qui lui tiennent à cœur.

Remarques et annotations :

Juin 15, 2023
Leonie