Encore 49,00 € pour bénéficier de la livraison gratuite
0,00 € Sous-total
Accéder à votre panier d'achat

Édulcorants

Édulcorants & substituts de sucre

Lequel choisir pour remplacer le sucre ?

Bien qu'il était autrefois rare, le sucre est aujourd'hui partout présent. Un français consomme plus de 35 kilogrammes de sucre par an, ce qui correspond à une consommation quotidienne de sucre de 90 à 100 grammes.[1] Cependant, les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le sucre sont de 25 grammes, soit 6 cuillères à café par jour.[2][3] Afin d'éviter le sucre et de prévenir l'apparition de maladies comme le diabète et l'obésité, de plus en plus de personnes tentent de remplacer le sucre blanc par des substituts.

Dans cet article, découvrirez tous les substituts de sucre qui existent, ce à quoi faire attention lors de leur utilisation, leurs avantages et leurs valeurs nutritionnelles par rapport au sucre traditionnel. Vous trouverez également un large choix de substituts de sucre dans la boutique en ligne de nu3 !

La consommation de sucre quotidienne est supérieure aux recommandations

En termes de quantité, les glucides sont le composant le plus important de l'alimentation. Ils se composent de molécules de sucre et sont différenciés en sucres simples (glucose, fructose, galactose), doubles (saccharose, lactose, maltose), polysaccharides (raffinose, stachyose) et complexes (amidon, glycogène).[4]

Le terme "sucre libre" désigne les sucres tels que le glucose, le fructose et le saccharose qui sont ajoutés aux aliments par les fabricants industriels, les cuisiniers ou même les consommateurs eux-mêmes. Il s'agit également de la teneur naturelle en sucre du miel, du sirop, des jus de fruits et des concentrés de jus de fruits est également. Le sucre contenu dans les fruits et légumes frais et le lait en est cependant exclu.[2][3]

Notre consommation quotidienne excessive de sucre est clairement démontrée par les chiffres de 2015/16 pour l'Allemagne :

  • La consommation quotidienne de sucre par habitant est de 90 à 100 grammes (≙ 22 à 24 cuillères à café).[1]
  • Les recommandations de l'OMS sont de réduire davantage la consommation de sucre à moins de 5 % de l'apport énergétique total, soit environ 25 grammes (≙ 6 cuillères à café).[2]
  • Comme cet objectif est en fait difficile à atteindre, la Société allemande pour la nutrition (DGE) recommande un maximum de 50 grammes (≙ 12 cuillères à café) de sucre par jour.[3]

Selon la DGE, nous devrions donc réduire notre consommation de sucre de moitié.

Or, il ne s'agit pas seulement du sucre que vous mettez dans votre café. On trouve du sucre dans de nombreux aliments transformés, de sodas (cola, limonade, thé glacé), de produits de boulangerie et de friandises. De plus, il est parfois difficile pour le consommateur de reconnaître le sucre en tant que tel dans les aliments, car le sucre peut se cacher sous de nombreux noms dans la liste des ingrédients. En plus du saccharose, du glucose, du fructose, du lactose, du maltose et du raffinose, des termes tels que dextrose, extrait de malt, sucre de malt, sirop d'amidon, maltodextrine, lactosérum doux en poudre et malt d'orge sont utilisés pour différents types de sucre.[5]

Pourquoi réduire sa consommation de sucre ?

Les aliments riches en sucre nous fournissent beaucoup d'énergie mais contiennent très peu d'éléments nutritifs essentiels. Les caries sont considérées comme une conséquence directe de la consommation de sucre et d'une mauvaise hygiène bucco-dentaire. De plus, les experts de l'Institut Max Rubner (IRM) ont pu confirmer que l'augmentation de la consommation de sucre ajouté et de boissons contenant du sucre est associée à une augmentation de l'apport énergétique et donc à une augmentation du poids corporel.[6] Un risque accru d'obésité et de diabète de type 2 a été observé, particulièrement à cause de l'importante consommation de boissons sucrées.[7] Car en effet, en Allemagne, les principales sources de sucre ajouté sont les sucreries, les jus de fruits, les nectars et les boissons gazeuses.[6] Par exemple, un verre (200 millilitres) de soda contient environ 20 grammes de sucre.[8] Avec un demi litre, la limite supérieure de 50 grammes de sucre par jour aurait déjà été atteinte.

Les effets de la consommation de sucre sur la santé font encore l'objet de controverses parmi les scientifiques. De plus, c'est le comportement nutritionnel général qui devrait toujours être observé, le sucre lui-même n'étant ni bon, ni mauvais. Le problème réside plutôt dans le comportement des consommateurs.[8]

Apprenez-en plus sur l'alimentation sans sucre !

Sucre de table

Le sucre : une question de définition

Lorsque nous parlons de sucre ou de saccharose, nous parlons familièrement de sucre blanc. Il est principalement obtenu à partir de la betterave et de la canne à sucre. Il existe différentes dénominations pour le sucre en fonction de sa matière première, de sa forme finale, de sa composition et du type de transformation :

  • Sucre de canne, sucre de betterave, sucre de palme,
  • Sucre en morceaux, sucre granulé, sucre candi, sucre glace,
  • Sucre semoule, sucre blanc, sucre roux, cassonade (à l'état brut).[9]

Le sucre blanc contient plus de calories que les substituts de sucre (400 kcal pour 100 g).

Les "substituts de sucre" comprennent généralement les succédanés de sucre (alcools de sucre), les édulcorants et les substituts naturels (sirops, miel). Pour être plus précis, les succédanés de sucre et les édulcorants figurent parmi les édulcorants classés comme additifs alimentaires. En raison de leur faible teneur en calories, les édulcorants sont utilisés dans de nombreux sodas et produits allégés. L'utilisation de substituts de sucre dans les aliments et les boissons a également augmenté ces dernières années.[10]

Selon l'Institut fédéral pour l'évaluation des risques (BfR), les édulcorants autorisés dans l'UE sont considérés comme sans danger pour la santé si leurs quantités maximales respectives ne sont pas dépassées. Aucune teneur maximale n'a été fixée pour les succédanés de sucre. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) n'a exprimé aucun problème de santé lié à l'utilisation de ces substances. Toutefois, étant donné qu'une plus grande quantité d'alcools de sucre peut avoir un effet laxatif, les édulcorants et les aliments contenant plus de 10 % de ces édulcorants doivent porter la mention "Peut avoir des effets laxatifs en cas de consommation excessive".[11] Selon cette déclaration, les édulcorants doivent également être utilisés avec précaution.

Alternatives au sucre

Si vous voulez réduire votre consommation de sucre mais que vous ne voulez pas renoncer complètement au goût sucré, certains substituts de sucre (voir liste) sont de possibles alternatives.

Ces substituts de sucre vous permettront de remplacer facilement le sucre :

Voici ci-dessous plus de détails sur les alternatives au sucre les plus importantes.

Les alternatives naturelles que vous pouvez utiliser pour remplacer le sucre sont le sucre de fleur de coco, divers sirops et le miel.

Sucre de fleur de coco

Le sucre de fleur de coco est extrait du nectar des fleurs du cocotier et se compose principalement de saccharose double. Ainsi, le pouvoir édulcorant et la teneur en calories (390 kcal) du sucre de fleur de coco correspondent approximativement aux valeurs du sucre blanc. Le sucre de fleur de coco a une couleur brune, n'est pas raffiné (à peine traité) et n'a pas le goût de la noix de coco mais du caramel. Ce substitut de sucre naturel peut être utilisé pour la cuisine, la pâtisserie ou pour sucrer des boissons. Cependant, n'oubliez pas que ce sucre a un goût plutôt prononcé.[12]

Avantages du sucre de fleur de coco

substitut de sucre naturel et non raffiné

même pouvoir sucrant que le sucre

facile à utiliser et à doser

aux notes caramélisées

utilisation polyvalente

Inconvénients du sucre de fleur de coco

ne permet pas d'économiser des calories

a un goût

ne convient pas aux personnes intolérantes au fructose

Sirops substituts de sucre

Sirops

  • Le sirop d'agave est produit à partir du jus d'agave et a une teneur élevée en fructose. Le pouvoir sucrant du sirop, à 125 %, est légèrement supérieur à celui du sucre blanc.[13] De plus, le sirop d'agave contient moins de calories que le sucre (environ 300 kcal). Le sirop est plus fluide que le miel et a un goût légèrement sucré avec une fine touche de caramel. En raison de la bonne solubilité du sirop d'agave, cette alternative est idéale pour accompagner le muesli, le yaourt, le thé, le café et les smoothies ainsi que les crêpes et gaufres.
  • Le sirop de fleur de coco est obtenu à partir du nectar des fleurs du cocotier. Avec un pouvoir sucrant de 120 %, ce sirop a un goût légèrement plus sucré que le sucre blanc ainsi qu'une note légèrement caramélisée. En plus du fructose, le sirop de fleur de coco contient également moins de calories que le sucre (environ 300 kcal). Cette alternative est également idéale pour sucrer naturellement les aliments et les boissons.
  • Le sirop de Yacon est obtenu à partir des tubercules de la plante Yacon. Il contient moins de calories que le sucre (environ 200 - 300 kcal) et se compose principalement d'oligofructose et d'inuline (sucres digestibles). Comme l'inuline n'influence pas le taux de sucre dans le sang, ce substitut de sucre peut également être intéressant pour les diabétiques.[14] L'oligofructose a un pouvoir sucrant de 30 à 50 %, ce qui rend le sirop de yacon moins sucré que d'autres sirops, sucre ou miel. Sa saveur douce, fruitée et caramélisée se marie avec de nombreux desserts et pâtisseries.
  • Le sirop de riz est un édulcorant traditionnel au Japon. En tant que substitut naturel du sucre, le sirop de riz a un goût relativement neutre et convient également à aux personnes intolérantes au fructose puisqu'il n'en contient pas.
  • Le sirop d'érable est extrait de la sève de l'érable et contient 60 % de saccharose. Le sirop a un pouvoir sucrant plus élevé et moins de calories que le sucre blanc.

Miel

Le miel est-il un substitut sain au sucre ? En tant que produit naturel, le miel marque déjà plus de points que le sucre blanc. Cependant, le miel se compose d'environ 80 % de sucre et contient un nombre similaire de calories. Mais grâce à son pouvoir sucrant légèrement plus élevé, une moindre quantité de miel est nécessaire pour sucrer les aliments et les boissons. Le miel doit néanmoins être utilisé avec parcimonie en tant que substitut du sucre.

Découvrez tous les autres substituts de sucre nu3 :

Les succédanés du sucre sont des alcools de sucre (polyoles). Ce sont des composés semblables au sucre qui ont un pouvoir sucrant semblable ou inférieur à celui du sucre blanc[15], mais qui contiennent moins de calories et ont une influence moindre sur la glycémie.

Comme les alcools de sucre ont un effet anti-cariogène (inhibant la carie dentaire), ils sont utilisés dans les bonbons sans sucre, les chewing-gums et le dentifrice, par exemple. Ils sont également de plus en plus utilisés dans la production de boissons sucrées et de produits finis.[10][16]

Huit alcools de sucre sont autorisés comme succédanés de sucre dans l'UE :[11]

  • Sorbitol (E 420)
  • Mannite (E 421)
  • Isomalt (E 953)
  • Sirop de polyglycitol (E 964)
  • Maltitol (E 965)
  • Lactite (E 966)
  • Xylitol (E 967)
  • Érythritol (E 968)

Érythritol substitut de sucre

Érythritol

L'érythritol est un alcool de sucre qui se trouve naturellement en petites quantités dans certains fruits, champignons et aliments fermentés. Dans l'industrie alimentaire, les succédanés de sucre sont généralement obtenus par leur fermentation. Le glucose ou le saccharose est transformé en érythritol à l'aide de levures ou de champignons.[17]

Le pouvoir édulcorant de l'érythritol (70 %) est légèrement inférieur à celui du sucre blanc (100 %).[15] En tant que substitut de sucre, le goût de l'érythritol se rapproche beaucoup de celui du sucrose. L'érythritol a un goût légèrement sucré et laisse un effet rafraîchissant en bouche, c'est pourquoi cet édulcorant est principalement utilisé dans la production de chewing-gums et de bonbons.[18]

L'érythritol n'a aucun effet sur la glycémie, car il est un substitut de sucre sans calorie et n'a pas d'indice glycémique. De plus, l'érythritol est métabolisé indépendamment de l'insuline, ce qui rend ce substitut de sucre approprié pour les diabétiques.[19] L'érythritol est également une bonne alternative au sucre en cas d'intolérance au fructose car il n'en contient pas et n'influence pas le métabolisme du glycogène. Un autre avantage de ce substitut de sucre est qu'il ne favorise pas la formation de caries.[19]

Comparé à d'autres alcools de sucre, l'érythritol est également plus digeste. En effet, environ 90 % de l'érythritol est absorbé par l'intestin grêle, puis excrété par les reins ou l'urine. Le gros intestin est ainsi épargné et l'effet laxatif caractéristique des alcools de sucre est largement réduit. Lorsque l'érythritol est consommé en plus grande quantité (> 1 g par kg de poids corporel et par jour), il peut également provoquer des diarrhées, des douleurs abdominales et des flatulences.[17][20]

Que vous le fassiez cuire au four ou que vous sucriez des boissons chaudes, vous pouvez facilement remplacer le sucre par l'érythritol. Ce n'est que dans les liquides froids que ce succédané de sucre se dissout moins bien.

Avantages de l'érythritol

sans calorie

n'a aucune influence sur la taux de glycémie et d'insuline

convient aux diabétiques et aux personnes intolérantes au fructose

plus digeste que les autres édulcorants

prévient la formation de caries

résiste à la cuisson

Inconvénients de l'érythritol

moins sucrant que le sucre (70 %)

peut avoir un effet laxatif en début de consommation et en cas de surdosage

se dissout moins bien dans les liquides froids

nu3 Erythritol
  • Alternative au sucre sans calories

  • Edulcorant à base d'ingrédients végétaux

  • Format pratique

Détails du produit
3,99 €
TVA incluse Hors frais de livraison éventuels
Livraison gratuite dès 49€ d'achat. Pour toute commande de moins de 49 €, les frais forfaitaires d'expédition s'élèvent à 4,99 € pour une livraison en point relais et 6,99 € pour une livraison standard à domicile.X

Xylitol substitut de sucre

Xylitol

Le xylitol, ou sucre de bouleau, est un alcool de sucre naturellement présent en petites quantités dans les légumes et les fruits ainsi que dans l'écorce de certaines essences de bois comme le bouleau et le hêtre. Sur le plan industriel, le xylitol est obtenu par un procédé techniquement complexe à partir de xylanes (polysaccharides végétaux) présents dans les bois feuillus, les résidus de maïs, la paille et les céréales. Ce processus de production complexe fait du sucre de bouleau un substitut de sucre plus onéreux.[21]

Avec un pouvoir sucrant de 98 à 100 %, ce substitut de sucre a un goût aussi sucré que le sucre de table. Le xylitol a également un léger effet rafraîchissant sur la langue lorsqu'il est consommé.[21] Le sucre de bouleau est utilisé, par exemple, comme sucre de table ou dans la fabrication de chewing-gums et de bonbons sans sucre.[22]

Ce succédané de sucre peut également être utilisé dans les produits hypocaloriques, car le xylitol contient environ 40 % moins de calories que le saccharose (400 kcal pour 100 g) à environ 240 kilocalories pour 100 grammes.[18] De plus, la glycémie augmente moins fortement après avoir consommé des aliments ou des boissons sucrés au xylitol, et convient donc également aux diabétiques.[21] Un autre avantage est que le xylitol contribue à la préservation de la minéralisation dentaire.

Le xylitol est un substitut de sucre relativement bien digestible. Le passage du sucre blanc au xylitol peut toutefois avoir un effet laxatif, particulièrement au début et lors d'une consommation importante (> 0,5 g par kg de poids corporel et par jour). Le xylitol a un effet toxique sur certaines espèces animales (chiens, bovins, chèvres, lapins).[21]

Le sucre de bouleau convient non seulement pour sucrer les boissons et les aliments, mais aussi pour cuire et conserver les confitures. À noter que la levure fraîche ne peut pas décomposer le xylitol lors de la préparation de pâtes levées. De meilleurs résultats de cuisson peuvent être obtenus avec de la levure sèche.

Avantages du xylitol

même pouvoir sucrant que le sucre

40 % moins de calories que le sucre

faible influence sur la glycémie et les taux d'insuline

approprié pour les diabétiques

prévient la formation de caries

résistant à la chaleur (jusqu'à 200 °C)

Inconvénients du xylitol

peut avoir un effet laxatif en début de consommation et en cas de surdosage

toxique pour certaines espèces animales (par ex. chiens)

ne fonctionne pas bien avec la levure fraîche

Le terme "édulcorants" désigne à la fois les composés produits synthétiquement et les composés naturels.

Ils sont pratiquement sans calories, conviennent aux diabétiques et ont un pouvoir sucrant beaucoup plus élevé que le sucre blanc, afin qu'ils puissent être utilisés en très faibles quantités pour sucrer les aliments. Les édulcorants sont principalement utilisés comme sucres de table et dans la production d'aliments hypocaloriques et de produits diététiques.

Selon la DGE, les édulcorants sont une bonne alternative au sucre, surtout pour les personnes souhaitant perdre du poids ou éviter le surpoids, dans le cadre d'une alimentation équilibrée. Ils peuvent également favoriser la phophylaxie carieuse.[23]

Onze édulcorants sont autorisés dans l'UE :[11]

  • Acésulfame K (E 950)
  • Aspartame (E 951)
  • Cyclamate (E 952)
  • Saccharine (E 954)
  • Sucralose (E 955)
  • Thaumatine (E 957)
  • Neohespéridine DC (E 959)
  • Glycosides de stéviol (E 960)
  • Neotam (E 961)
  • Sel d'aspartame-acésulfame (E 962)
  • Advantam (E 969)

Aspartam & Cie.

L'acésulfame K, l'aspartame, le cyclamate, la saccharine et le sucralose font partie des édulcorants fabriqués synthétiquement. Le plus ancien substitut du sucre est la saccharine, dont le pouvoir sucrant est environ 400 fois supérieur à celui du sucre blanc. En raison de son arrière-goût amer ou métallique, la saccharine est souvent combinée à d'autres édulcorants. Le cyclamate a la plus faible intensité sucrante de tous les édulcorants (environ 40 fois plus sucré que le sucre) et a un goût particulièrement sucré. L'aspartame et l'acésulfame K ont un pouvoir sucrant environ 200 fois supérieur à celui du sucre et sont utilisés de nombreuses façons différentes. Selon les évaluations de sécurité de l'EFSA, l'aspartame est considéré comme sans danger pour l'homme.[24] L'aspartame n'est pas approprié aux personnes souffrant de phénylcétonurie (maladie métabolique congénitale). Le sucralose a un goût environ 600 fois plus sucré que le sucre blanc et est utilisé, par exemple, dans les produits à valeur énergétique réduite et les gouttes aromatiques.[25] Les succédanés de sucre comme le stévia et la thaumatine sont considérés comme des édulcorants naturels.

Stévia substitut de sucre

Stévia

La stévia est une plante dont on extrait les stévioglycosides des feuilles, qu'on utilise comme édulcorant naturel. Toutefois, des substances chimiques sont également utilisées dans sa production. Les ingrédients de la plante de stévia ont un pouvoir sucrant jusqu'à 300 fois supérieur à celui du sucre blanc. Le stévia a un goût légèrement "articiellement sucré" et peut être amer et liquoreux à des doses plus élevées. Les stévioglycosides peuvent être ajoutés aux boissons gazeuses, aux desserts et aux bonbons hypocaloriques.[26]

Ce substitut de sucre ne contient pas de calories. Grâce à son indice glycémique nul, il n'a aucun effet sur la glycémie ou le taux d'insuline, ce qui rend la stévia idéale pour les diabétiques. La stévia a également des propriétés anticariogènes et peut être consommé en cas d'intolérance au fructose.[26]

Les succédanés de sucre peuvent être utilisés pour la cuisine, la pâtisserie et les boissons chaudes et froides. Avec les produits à base de stévia ou de stévioglycosides, il est conseillé de ne pas dépasser la quantité maximale (4 mg par kg de poids corporel par jour).[26]

Avantages de la stévia

sans calorie

n'a aucune influence sur la glycémie et les taux d'insuline

convient aux diabétiques et aux personnes intolérantes au fructose

jusqu'à 300 fois plus sucrant que le sucre

prévient la formation de caries

résistant à la chaleur (jusqu'à 200 °C)

Inconvénients de la stévia

des substances chimiques sont utilisées dans le processus de production

a un arrière-goût amer à liquoreux à des doses plus élevées

difficile à intégrer dans les recettes traditionnelles

Ce tableau de conversion vous aidera à convertir le sucre dans les alternatives correspondantes. Vous pourrez ainsi facilement savoir de quelle dose de substitut de sucre vous avez besoin.

Tableau de conversion pour les substituts de sucre :

Substitut de sucre Rapport Dosage

Érythritol

1:1,2 / 1:1,4

100 g de sucre ≙ 120-140 g d'érythritol

Xylitpm

1:1

100 g de sucre ≙ 100 g de xylitol

Stévia

Doser avec précaution

Sucre de fleur de coco

1:1

100 g de sucre ≙ 100 g de sucre de fleur de coco

Sirop d'agave

1:0,75

100 g de sucre ≙ 75 g de sirop d'agave

Sirop de fleur de coco

1:0,8

100 g de sucre ≙ 80 g de sirop de fleur de coco

Sirop de yacon

Dosage individuel selon convenance

Pour remplacer le sucre par du xylitol ou du sucre de fleur de coco dans vos recettes, vous pouvez appliquer un rapport de 1:1. Pour l'érythritol, il suffit de prendre 1,2 à 1,4 fois la quantité de sucre. Pour le sirop de fleur de coco et le sirop d'agave, par contre, vous devriez utiliser environ 20 à 25 % de moins que la quantité de sucre indiquée dans les recettes.

Cuisiner avec des édulcorants

Quels substituts de sucre conviennent à la cuisson au four ?

Le xylitol, l'érythritol, l'érythritol, le stévia et d'autres édulcorants, ainsi que le sucre de fleur de coco, les sirops et le miel conviennent à la cuisson. Selon le goût que vous préférez ou le pouvoir sucrant dont vous avez besoin, il existe un grand choix de substituts de sucre délicieux. Découvrez ici comment cuisiner sans sucre !

Quel substitut de sucre pour un régime low carb ?

L'érythritol et le stévia sont des alternatives au sucre particulièrement efficaces dans le cadre d'un régime low carb. En tant que substitut de sucre sans calories, ils offrent une expérience gustative comparable. Le xylitol convient également à un régime low carb.

Quels alternatives au sucre sont adaptées en cas d'intolérance au fructose ?

L'intolérance au fructose signifie que notre corps est incapable d'absorber le fructose par l'intestin grêle ou ne peut l'absorber que de façon incomplète. Le fructose se retrouve alors dans le gros intestin, où il cause des problèmes gastro-intestinaux. En plus du glucose, il existe plusieurs substituts du sucre qui conviennent bien à l'intolérance au fructose. Il s'agit notamment sucre de malt, de l'érythritol, du stévia et du sirop de riz. Le xylitol est toléré différemment selon la forme d'intolérance au fructose.

Quel substitut de sucre convient aux diabétiques ?

Comme le stévia et l'érythritol n'ont aucun effet sur la glycémie et les taux d'insuline, ils peuvent être utilisés comme substitut de sucre pour le diabète. Le xylitol et le sirop de yacon n'augmentent pas autant la glycémie que le sucre ; ces alternatives peuvent donc aussi être intéressantes pour les diabétiques.

Pourquoi une trop grande quantité de xylitol peut-elle avoir un effet laxatif ?

Les susbtituts du sucre comme le xylitol et l'érythritol peuvent avoir un effet laxatif s'ils sont consommés en grandes quantités parce qu'ils ne sont pas complètement absorbés par l'intestin grêle et que certains d'entre eux atteignent le gros intestin tels quels. Ils lient l'eau dans le gros intestin, ce qui limite l'épaississement du contenu intestinal et peut provoquer des diarrhées.

Meilleur édulcorant

Pour conclure, le meilleur substitut de sucre dépend de vos préférences et de vos objectifs :

  • L'érythritol est sans calories.
  • Le xylitol contient 40 % moins de calories que le sucre.
  • La stévia a un arrière-goût de réglisse et convient aux diabétiques.
  • Le sucre de fleur de coco est d'origine naturelle et très polyvalent.
  • Le sirop d'agave contient des minéraux précieux et est très soluble.
  • Le sirop de fleur de coco est naturel et non raffiné.
  • Selon le fabricant, le sirop yacon contient jusqu'à 50 % moins de calories que le sucre.
  • Le sirop de riz convient aux intolérants au fructose.
  • Le miel est un produit naturel et a un pouvoir sucrant légèrement supérieur à celui du sucre.

Chaque substitut de sucre a ses avantages et ses inconvénients. Tout dépend de la façon dont vous choisissez de l'utiliser et de ce que vous en attendez. Pour certains, il sera crucial que l'alternative soit adaptée à un régime pauvre en glucides ou pauvre en calories. Pour d'autres, il sera plus important d'avoir un produit naturel, ou encore d'un produit n'affectant pas leur taux de glycémie en raison du diabète. Grâce à cette large sélection,vous trouverez forcément une alternative qui vous conviendra !

À propos de l'auteur

 

Leona Grenzow a étudié les sciences de la nutrition et a découvert très tôt sa passion pour l'alimentation saine et les sciences naturelles. Dès son plus jeune âge, elle inspectait attentivement les listes d'ingrédients lorsqu'elle accompagnait ses parents faire les courses. Aujourd'hui, elle écrit chez nu3 sur la nutrition et la santé pour aider d'autres personnes à avoir une alimentation saine et équilibrée.


Source des valeurs nutritionnelles :

Bundesamt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen. Schweizer Nährwertdatenbank Version 5.3 [Internet]. Disponible à l'adresse : naehrwertdaten.ch.

Remarques et annotations :

Leona Grenzow