Service & FAQ Search IconLivraison gratuite à partir de 49,00 € Search Icon15% code de réduction

Antioxydants

Antioxydants

Quels sont-ils et comment fonctionnent-ils ?

Lorsqu'il s'agit de vivre longtemps et en bonne santé, les antioxydants occupent une place importante, parce que la façon dont nous vivons détermine la façon dont nous vieillissons. Pour rester plein d'énergie en vieillissant, ne négligez pas le rôle des nombreux antioxydants.

Nous vous parlerons ici de vitamines, de minéraux et de composés végétaux secondaires qui ont des propriétés antioxydantes. Nous allons vous montrer ce qu'ils sont, comment ils protègent vos cellules du stress oxydatif, et comment ils soutiennent votre peau et votre système immunitaire. Nous vous dirons également quels sont les aliments qui en contiennent et comment vous pouvez les consommer au quotidien à l'aide de conseils simples.

Les radicaux libres sont des molécules d'oxygène qui ont un électron non apparié. Ils sont donc incomplets, c'est pourquoi ils sont à la recherche d'électrons. Ils ne font pas la fine bouche : pour compenser leur état instable, ils arrachent les électrons d'autres molécules - qu'il s'agisse de virus, d'acides gras ou de cellules du corps. Cela déclenche une réaction en chaîne, car la molécule attaquée devient également un radical libre.

Notre organisme peut intercepter une certaine quantité de ces composés et prévenir les éventuels dommages cellulaires. Cependant, s'il y en a trop, un stress oxydatif se produit, ce qui peut altérer le fonctionnement des cellules. Mais ces composés instables peuvent aussi être utiles. En effet, ils s'attaquent non seulement aux cellules saines, mais aussi aux agents pathogènes tels que les virus ou les bactéries.[1]

Comment les radicaux libres se forment-ils ?

Les substances oxydantes peuvent être contenues, par exemple, dans des produits chimiques, des conservateurs ou des colorants. En outre, d'autres facteurs favorisent également leur développement :

  • Un régime alimentaire déséquilibré,
  • Des aliments contaminés (engrais chimiques, pesticides, etc.),
  • Le stress et l'agitation,
  • Les rayonnements UV,
  • La pollution de l'air,
  • La fumée de cigarette,
  • Certains médicaments,
  • Le sport en compétition

Toutefois, cela ne signifie pas que vous devez cesser de prendre des médicaments, de vous exposer au soleil ou de faire de l'exercice. Comme toujours, la solution se trouve dans une consommation raisonnable.

Vous vous demandez comment les sports de compétition conduisent au stress oxydatif ? Un effort sportif intense, où l'on dépasse ses limites, conduit à une consommation d'énergie fortement accrue et donc à une combustion accrue d'oxygène : pour générer de l'énergie, les substances de base de notre alimentation sont transformées à l'aide de l'oxygène inhalé. Des déchets sont également formés au cours du processus : les radicaux libres sont formés à partir d'environ cinq pour cent de l'oxygène. Cependant, à l'inverse, un entraînement régulier avec une charge adaptée favorise la création des enzymes antioxydantes.

Voici comment limiter le stress oxydatif

Vous savez maintenant ce qui est à l'origine du stress oxydatif dans votre vie quotidienne. Ces conseils vous aideront à le réduire :

Conseil 1 : Évitez les aliments nocifs

Vous pouvez réduire votre exposition à l'oxydation en consommant moins d'aliments nocifs et transformés. Évitez les produits chargés de pesticides et les produits à forte teneur en sucre. Préparez plutôt vos repas à partir d'aliments frais et biologiques.

Conseil 2 : Créez-vous des moments de calme

Le stress et l'agitation peuvent favoriser le stress oxydatif. Prenez un peu de temps chaque jour pour réduire le stress - par exemple, une demi-heure pendant laquelle vous vous concentrez uniquement sur vous-même et vos pensées pour recharger vos batteries.

Conseil 3 : Protégez votre peau des rayons UV

Utilisez suffisamment de crème solaire avec un facteur de protection élevé lorsque vous êtes au soleil. En été, évitez les rayons directs du soleil à la mi-journée et trouvez un endroit ombragé. Et évidemment, n'oubliez pas vos lunettes de soleil.

Conseil 4 : Profitez au maximum de la nature

Une promenade dans le parc est non seulement bénéfique pour vous, mais vous permet également de respirer de l'air frais. Surtout si vous vivez en ville, cherchez des oasis de verdure et profitez-en durant votre temps libre.

Fonctionnemant des antioxydants

Examinons brièvement le déroulement du stress oxydatif pour répondre à la question de savoir ce que sont réellement les antioxydants :

Lors du stress oxydatif, les molécules sont entourées de radicaux libres, qui en veulent à leurs électrons. Et c'est exactement là que les antioxydants entrent en jeu, comme une sorte de sauveur en détresse. Ces substances naturelles - dont il existe un grand nombre - dégagent des électrons et contribuent ainsi à protéger les cellules de l'organisme contre le stress oxydatif et à maintenir l'équilibre de l'organisme. Elles sont appelées piégeurs de radicaux ou antagonistes des oxydants.

Cela vous semble compliqué ? Voici un exemple

Vous pouvez observer le phénomène d'oxydation sur une pomme coupée. Au fil du temps, elle deviendra brune. La décoloration (oxydation) peut être évitée en arrosant la pomme de jus de citron. La vitamine C contenue dans le jus agit comme un antioxydant, ce qui permet à la pomme de préserver sa couleur naturelle.

Quels sont les antioxydants ?

Il est impossible de quantifier exactement le nombre d'antioxydants existants, car les scientifiques découvrent constamment de nouvelles substances ayant des effets potentiels dans ce domaine. De manière générale, ils peuvent être divisés en deux groupes : il y a les antioxydants fabriqués par le corps (les enzymes ou les hormones, par exemple) et ceux que vous ingérez avec la nourriture (comme certaines vitamines et certains minéraux).

Comme il a été démontré que certaines vitamines et certains minéraux agissent comme des antioxydants, ces micronutriments sont officiellement entrés dans le club des antioxydants. Les composés végétaux secondaires sont souvent inclus dans cette catégorie, mais les études ne sont pas encore concluantes.

Une liste des antioxydants naturels les plus importants :

  • Les vitamines, notamment les vitamines B2, C et E.
  • Les minéraux tels que le sélénium, le zinc, le cuivre et le manganèse.
  • Les composés végétaux secondaires, qui comprennent les polyphénols, notamment les flavonoïdes (tels que les anthocyanines, les flavanols, la quercétine, le resvératrol) et les caroténoïdes (par exemple le bêta-carotène, le lycopène et la lutéine, ainsi que l'astaxanthine et la zéaxanthine).

De nombreux chercheurs se penchent depuis longtemps sur la question suivante : "À quoi servent les antioxydants et comment agissent-ils ?". Mais le rôle de ces substances spéciales semble encore plus complexe que prévu. Ainsi, leur action s'étend de la protection des cellules au système immunitaire et à la peau. Nous allons maintenant examiner quel antioxydant est bon pour quoi et quels avantages offrent les différentes substances végétales.

Les antioxydants peuvent-ils protéger mes cellules ?

Parmi les antioxydants, il existe certaines vitamines et certains minéraux dont l'efficacité en la matière a été prouvée. Ils libèrent des électrons pour protéger vos cellules du stress oxydatif.

  • Les vitamines B2, C et E, ainsi que le cuivre, le manganèse, le sélénium et le zinc contribuent à la protection des cellules contre le stress oxydatif.
  • Les polyphénols de l'huile d'olive contribuent à protéger les lipides sanguins du stress oxydatif. Consommez 20 grammes d'huile d'olive par jour pour bénéficier de ses effets bénéfiques.

Rappelons que pour une grande partie des composés phytochimiques, cet effet n'a pas encore été suffisamment étudié.

Les antioxydants soutiennent-ils mon système immunitaire ?

Notre système de défense consiste en un réseau sophistiqué d'organes, de tissus et de cellules spécialisés, dont la tâche est de nous protéger des agents pathogènes tels que les bactéries et les virus.[2] Certains micronutriments jouent un rôle important : non seulement ils donnent volontiers leurs électrons, mais ils assument également des fonctions supplémentaires pour soutenir votre système immunitaire.[3][4]

Vitamine C

Cette vitamine joue un rôle clé dans le soutien du système immunitaire.[5][6] Elle assure la fonction de barrière contre les agents pathogènes et aide la peau à se protéger contre le stress oxydatif de l'environnement. Des études montrent qu'une carence en vitamine C entraîne une plus grande susceptibilité aux infections. De plus, la supplémentation en vitamine C est prometteuse dans le traitement de certaines infections.[3] Enfin, en tant que cofacteur, la vitamine C soutient certaines enzymes qui sont nécessaires à la formation de fibres de collagène stables.

Connaissez-vous la vitamine C nu3 ?

  • Avec acérola, cynorrhodon & argousier
  •  Protège les cellules du stress oxydatif
  •  Contribue à une fonction normale de la peau

Zinc

Le zinc est également essentiel au fonctionnement de votre système immunitaire. Ce minéral est connu comme son allié principal puisque pratiquement toutes les fonctions des cellules immunitaires dépendent de lui. Les propriétés antioxydantes du zinc sont documentées depuis longtemps et les connaissances à son sujet sont de plus en plus nombreuses. Néanmoins, certains mécanismes n'ont pas été entièrement mis en évidence, et des recherches supplémentaires sont donc nécessaires.[7]

Notre organisme ne peut pas stocker de réserves de zinc, c'est pourquoi nous vous recommandons d'en prendre régulièrement.[8]

Antioxydants & peau saine

Les antioxydants sont-ils bons pour la peau ?

La peau est notre organe le plus grand et elle remplit des fonctions importantes. Celles-ci sont rendus possibles par l'interaction de divers micronutriments.

Quels antioxydants font partie des alliés d'une peau saine ? Il s'agit du cuivre et du zinc ainsi que des vitamines B2, C et E. Mais ces micronutriments sont-ils réellement des héros anti-âge ? Nous vous expliquons ici s'il s'agit d'un mythe ou d'une réalité.

Vitamine B2

La vitamine B2 (riboflavine) appartient au groupe des vitamines B et est le précurseur de certaines coenzymes qui interviennent dans de nombreuses réactions de l'organisme. Elle contribue au fonctionnement normal de la peau et des muqueuses.

Vitamine C

Comme si cette vitamine n'avait pas déjà assez à faire dans d'autres domaines, elle contribue également à la formation de collagène, essentiel pour un fonctionnement normal de la peau.

Vitamine E

En raison de ses propriétés, la vitamine E est utilisée avec des antioxydants tels que la vitamine C dans les produits de soins de la peau. Des études scientifiques confirment même un possible effet anti-âge.[9]

Cuivre

Le cuivre contribue à la pigmentation naturelle de notre peau et joue donc un rôle important dans son aspect général. Le cuivre contribue également au maintien d'un tissu conjonctif normal. En tant que composant d'une enzyme, ce minéral relie l'élastine et le collagène, ce qui permet à votre peau de conserver son élasticité.[10]

Quels sont les avantages des composés végétaux secondaires ?

On connaît à ce jour plus de 100 000 composés végétaux secondaires, dont 5 000 à 10 000 sont présents dans notre alimentation. Ils sont divisés en groupes selon leur structure chimique et leurs propriétés fonctionnelles - tels que les polyphénols, les caroténoïdes et les phytoestrogènes.

Ces dernières années, on a beaucoup appris sur la façon dont les antioxydants affectent notre santé. Cependant, de nombreuses questions restent sans réponse. Nous souhaitons ici vous informer de l'état actuel de la recherche scientifique :

Coenzyme Q10

Le Q10, dont la structure est similaire à celle des vitamines E et K, se trouve dans les mitochondries et joue un rôle crucial dans la production d'énergie ainsi que dans le système antioxydant de l'organisme. On le trouve principalement dans la viande et le poisson.

La forme réduite de la coenzyme ubiquinol-10 peut éliminer les radicaux libres. Son effet est comparable à celui de l'alpha-tocophérol (vitamine E), qui est l'un des antioxydants liposolubles les plus puissants chez l'homme.[11] Certaines recherches suggèrent également une légère amélioration de la fonction des vaisseaux sanguins, entraînant une baisse de la pression artérielle et une amélioration de la circulation. Cependant, d'autres études sont nécessaires pour le confirmer.[12]

nu3 Coenzyme Q10 vegan
  • Gélules softgel hautement biodisponibles

  • 100 mg de coenzyme Q10 par dose journalière

  • Le Q10 est important pour la production d'énergie

19,99 €
TVA incluse Hors frais de livraison éventuels
Livraison gratuite dès 49€ d'achat. Pour toute commande de moins de 49 €, les frais forfaitaires d'expédition s'élèvent à 4,99 € pour une livraison en point relais et 6,99 € pour une livraison standard à domicile.X

Astaxanthine

Ce pigment rose se trouve dans les fruits de mer et les plumes des flamants roses. Il est le plus stable de tous les caroténoïdes et peut avoir des effets positifs sur le stress oxydatif.[13] Les résultats actuels de la recherche sur l'astaxanthine sont encourageants.[14] En raison de ses propriétés, ce pigment est également prometteur dans le domaine de la dermatologie.[15,16] Par exemple, on pense qu'il aide à maintenir une peau saine et à soigner les peaux sèches et rugeuses.[17] Cependant, on ne sait pas encore exactement comment ce caroténoïde affecte la santé.

EGCG

Le gallate d'épigallocatéchine est le composé le plus abondant et le plus actif du thé vert, et notamment du matcha. Des recherches approfondies ont montré qu'il possède des propriétés antioxydantes et antimicrobiennes. On lui prête également un potentiel thérapeutique contre diverses maladies.[18]

Bien que les avantages associés à l'EGCG soient nombreux, il reste quelques défis à relever. Par exemple, comment transporter efficacement l'EGCG jusqu'à sa destination finale.[19]

OPC & Resvératrol

Les proanthocyanidines oligomères appartiennent au groupe des polyphénols et sont principalement contenues dans les graines et les peaux des raisins rouges. Les scientifiques attribuent un certain nombre d'effets positifs aux OPCs, mais ceux-ci n'ont pour la plupart été confirmés que par des études cellulaires ou animales. Jusqu'à présent, il est donc difficile de tirer des conclusions cocernant ses effets sur le corps humain. D'après les articles actuellement disponibles, l'extrait de pépins de raisin peut éventuellement abaisser la tension artérielle et le rythme cardiaque.[20]

Le resvératrol, que l'on trouve principalement dans la peau des raisins, fait également partie de ce groupe. Il semble être responsable des bienfaits du vin pour la santé et avoir des propriétés antioxydantes.[21]

Quercétine

Ce composé végétal secondaire est le mieux étudié de tous les flavonoïdes. On le trouve dans les fruits et les légumes - notamment les pommes et les oignons - et il a des propriétés de protection des cellules. Il est à cet effet neuroactif et a donc un effet sur les cellules nerveuses - avec des capacités similaires à celles de la caféine, mais moins puissantes.[22]

En général, les résultats diffèrent entre les études sur les cellules et celles qui ont été réalisées sur des organismes vivants. Si les premières montrent des effets impressionants, ceux-ci ne sont pas aussi étonnants chez les humains ou les animaux. Cela pourrait être dû au fait que l'organisme absorbe et utilise mal les substances phytochimiques. Quoi qu'il en soit, ce flavonoïde a des effets positifs sur d'autres composés végétaux : il augmente notamment l'absorption du resvératrol.[22]

Cela vous semble un peu trop flou ou pas assez concret ? Nous souhaitons présenter de manière transparente l'état actuel de la science et ne faire référence qu'aux déclarations sur des effets qui ont été suffisamment confirmés. La recherche a déjà acquis beaucoup de connaissances ces dernières années et travaille à plein régime à la mise en place d'études à grande échelle. Nous pouvons donc nous attendre à d'autres résultats à l'avenir.

Antioxydants : quelle quantité consommer ?

Avec un mode de vie sain et une alimentation équilibrée, vous absorbez naturellement une grande quantité d'antioxydants. Profitez de la variété des aliments existants pour diversifier votre alimentation, mangez au moins trois portions de légumes et deux portions de fruits par jour. Choisissez également des produits à base de céréales complètes et privilégiez les huiles végétales.

Notez que l'apport recommandé dépend de votre degré d'exposition à certains effets environnementaux et de la quantité dont vous avez besoin pour contrer ces effets. Soyez-en conscient afin de pouvoir décider plus facilement de la quantité que vous devez absorber pour arriver à atteindre un équilibre.

Antioxydants dans les aliments

Vous voulez savoir quels aliments contiennent le plus d'antioxydants ? Notre liste d'aliments riche en antioxydants vous offre un aperçu :

  1. Brocolis (vitamine B2 et C, manganèse et lutéine)
  2. Chou vert (vitamine B2 et C, manganèse, carotène, lutéine et zéaxanthine)
  3. Poivron rouge (vitamine C, carotène et zéaxanthine)
  4. Tomates (vitamine C et lycopène)
  5. Cerise acérola (comme la poudre nu3 Acérola Bio, riche en vitamine C)
  6. Myrtilles (vitamine C, manganèse et anthocyanes)
  7. Noix de cajou (cuivre, manganèse et zinc)
  8. Noix du Brésil (vitamine E, sélénium et zinc)
  9. Noix (vitamine E et zinc)
  10. Cacao cru (vitamine B2, manganèse et flavonoïdes)

Comme vous le savez maintenant, les antioxydants sont particulièrement abondants dans les aliments d'origine végétale tels que les fruits et légumes, les légumineuses, les huiles végétales, les céréales complètes et les fruits à coque. Les scientifiques soupçonnent que ces substances particulières n'agissent pas seules, mais plutôt en combinaison avec d'autres. Vous pouvez en savoir plus sur les effets de la vitamine C et du zinc, par exemple, et sur la manière dont ils peuvent contribuer à votre santé ici : Comment fonctionnent les antioxydants ?

Antioxydants & ORAC

On parle souvent de la capacité antioxydante d'un aliment, qui est indiquée par son indice ORAC. Il s'agit de l'abréviation de "Oxygen Radical Absorbance Capacity", une méthode qui permet de mesurer la capacité d'un antioxydant à intercepter les radicaux d'oxygène.

Dans la pratique, cependant, cette valeur n'est pas très significative. Elle donne une estimation et aide à décrire les antioxydants les plus puissants. Cependant, elle n'est pas transposable au corps humain, car elle est basée sur des mesures en laboratoire.

Compléter ses apports en antioxydants

Les antioxydants sont présents dans certains aliments. Pour optimiser votre alimentation, vous pouvez utiliser des produits naturels de meilleure qualité. Parcourez notre boutique en ligne - vous y trouverez une large sélection de produits naturels.

Si, malgré une alimentation équilibrée, votre apport en antioxydants est trop faible ou si vous avez un besoin accru, les compléments alimentaires peuvent être une solution. Afin de trouver le produit le plus adapté pour vous - sous forme de gélules, de comprimés ou autres - vous devez faire attention au dosage lors de l'achat et acheter de préférence des produits contenant plusieurs sources d'antioxydants.

Antioxydants : Un apport trop important est-il néfaste ?

Pour lutter correctement contre les radicaux libres, il est évident que vous avez besoin de leur ennemi naturel. La solution réside encore une fois dans l'équilibre, car trop d'antioxydants peuvent aussi nuire à votre organisme : ils risquent de neutraliser plus que nécessaire, ce qui peut avoir un effet nocif sur les défenses de votre corps.

En règle générale, il n'est pas possible de faire une overdose d'antioxydants par le biais de l'alimentation. Elle est plutôt causée par une utilisation incorrecte ou un surdosage de compléments alimentaires antioxydants. Nous vous recommandons de suivre les recommandations du fabricant lorsque vous prenez des compléments afin d'éviter un dosage excessif et d'éventuels effets secondaires. Pour être sûr : consultez votre médecin si vous avez des questions et informez-le lorsque vous prenez des compléments alimentaires - surtout si vous prenez régulièrement des médicaments. Vous pourrez ainsi en tirer le meilleur parti possible.

Conseils pour intégrer davantage d'antioxydants dans votre alimentation

Adoptez une alimentation équilibrée, colorée et variée. En mangeant une grande variété d'aliments sains, vous augmentez vos chances d'obtenir tous les nutriments dont vous avez besoin à partir de sources naturelles.

Aucun antioxydant ne peut à lui seul faire tout le travail, alors alliez-le à d'autres nutriments : ensemble ils sont puissants. Ce n'est pas la quantité qui compte, mais le fait que votre alimentation soit composée d'autant d'antioxydants que possible.

Grâce à nos conseils, vous saurez ce qui est particulièrement important :

  1. Achetez des produits locaux et de saison
  2. Privilégiez une cuisson douce pour vos aliments
  3. Mangez des légumes verts tous les jours
  4. Pensez aux baies pour vos collations
  5. Mangez les fruits et légumes avec leur peau
  6. Choisissez de préférence les céréales complètes
  7. Offrez-vous une tasse de café, de thé ou de chocolat chaud
  8. Profitez du chocolat et du vin

Conseil 1 : Achetez des produits locaux et de saison

Choisissez de préférence des aliments riches en antioxydants, provenant de la région et disponibles en cette saison. Non seulement vous ferez quelque chose de bien pour vous, mais vous améliorerez également votre empreinte carbone. Si vous ne voulez pas renoncer à certains fruits ou légumes, achetez-en de plus grandes quantités et congelez-les. Cela a peu d'impact sur leur valeur nutritionnelle.

Conseil 2 : Privilégiez une cuisson douce pour vos aliments

De nombreux nutriments sont sensibles à la chaleur et à la lumière. Pour en tirer le meilleur parti, préparez vos aliments en conséquence : utilisez des méthodes qui préservent les nutriments, comme la cuisson à la vapeur ou à l'étouffée, et essayez d'éviter de faire bouillir les légumes, car les vitamines et les minéraux hydrosolubles s'échappent alors dans l'eau de cuisson. Si vous décidez de faire bouillir vos aliments, utilisez par exemple l'eau de cuisson pour faire une sauce.

Conseil 3 : Mangez des légumes verts tous les jours

Qu'il s'agisse de légumes feuillus comme le chou frisé et les épinards, de légumes crucifères comme le brocoli et le chou, ou de microgreens (pousses) dans votre salade, intégrez-les à votre alimentation aussi souvent que possible, de préférence trois portions par jour. Préparez les légumes en douceur et associez-les à une huile végétale de haute qualité afin que votre organisme absorbe mieux les vitamines liposolubles.

Conseil 4: Pensez aux baies pour vos collations

Les baies sont pleines de nutriments et ont bon goût. Ajoutez-en une portion à vos céréales tous les jours ou mélangez-les à un smoothie crémeux. Combinez les baies avec une autre portion de fruits pour atteindre les deux portions quotidiennes recommandées par la DGE. Vous vous demandez quelles sont les meilleures baies ? Choisissez tout simplement vos baies préférées - plus la couleur est intense et riche, mieux c'est : les myrtilles, mûres, cassis et baies d'aronia sont de bons choix.

Conseil 5 : Mangez les fruits et légumes avec leur peau

De nombreux antioxydants se trouvent dans la peau des aliments. Par conséquent, lavez bien les fruits et les légumes à l'eau courante pour ne pas avoir à les éplucher. Mangez les peaux tendres comme celles des pommes ou des carottes et faites cuire à la vapeur les légumes à la peau dure. Les jus sont également un bon moyen de préserver un maximum de nutriments.

Conseil 6 : Choisissez de préférence les céréales complètes

C'est dans les enveloppes extérieures des grains de céréales que l'on trouve le plus d'antioxydants. Que ce soit pour le petit-déjeuner ou comme plat d'accompagnement pour le déjeuner ou le dîner : utilisez des produits céréaliers fabriqués à partir de céréales complètes. Avec des pâtes complètes, du riz brun ou du pain complet, vous obtenez également beaucoup de fibres et favorisez votre digestion.

Conseil 7 : Offrez-vous une tasse de café, de thé ou de chocolat chaud

Le café, le thé vert et le cacao contiennent naturellement des antioxydants, c'est pourquoi vous devriez vous en faire une tasse régulièrement. Essayez d'éviter de les sucrer. Si vous trouvez cela difficile au début, réduisez lentement la quantité de sucre - votre corps s'y habituera et vous aurez de moins en moins besoin de sucre.

Conseil 8 : Profitez du chocolat et du vin

Un morceau de chocolat est idéal comme en-cas entre les repas. Faites attention à la teneur en cacao et en sucre : plus la teneur en cacao est élevée, plus vous consommez de substances phytochimiques et moins il y a de sucre. Ne vous inquiétez pas, le chocolat à forte teneur en cacao n'a pas forcément un goût amer. Il existe de nombreuses variétés qui sont douces et pleines de saveur.

Si vous aimez boire du vin, vous devriez opter pour un vin rouge plutôt que pour un vin blanc ou rosé. En effet, les raisins utilisés pour le vin rouge contiennent davantage de polyphénols. Mais attention : ne buvez du vin qu'avec modération.

Voici comment cuisiner de manière colorée et variée

Conclusion

Comme vous l'avez appris, les antioxydants remplissent un certain nombre de fonctions dans notre corps afin de le protéger des radicaux libres. Certaines de ces fonctions font déjà l'objet de recherches approfondies. Cependant, de nombreux processus métaboliques sont si complexes et particuliers que la science aura encore besoin de temps pour les comprendre pleinement.

Mais une chose est claire : vous pouvez absorber ces substances exceptionnelles par le biais de différents aliments - notre liste d'antioxydants vous donne un bon aperçu des aliments riches en antioxydants. Choisissez parmi un large éventail de compléments alimentaires antioxydants, réduisez le stress oxydatif dans votre vie quotidienne et essayez d'absorber davantage d'antioxydants à l'aide de nos conseils. Ainsi, vous serez plus en forme que jamais.

À propos de l'auteur

 

Kimberly Bangard a étudié l'écotrophologie et l'économie de l'alimentation, et ainsi développé un intérêt particulier pour l'alimentation saine. Sa passion ? Essayer toutes les cuisines du monde et découvrir en permanence de nouvelles saveurs. Chez nu3, elle rédige des articles sur l'alimentation et partage son enthousiasme pour les nouveaux produits et les dernières tendances.

Remarques et annotations:

  • [1] Vgl. ORF.at (2021): Mythen um „freie Radikale“, consulté le 01.06.2021.
  • [2] Parkin, J. et al. (2001): An overview of the immune system. In: The Lancet, 357 (9270), p. 1777-1789.
  • [3] Carr, A. C. et al. (2017): Vitamin C and Immune Function. In: Nutrients, 9 (11), p. 1211.
  • [4] Carr, A. et al. (1999): Does vitamin C act as a pro-oxidant under physiological conditions? In: The FASEB Journal, 13 (9), p. 1007-1024.
  • [5] Maggini, S. et al. (2007): Selected vitamins and trace elements support immune function by strengthening epithelial barriers and cellular and humoral immune responses. In: British Journal of Nutrition, 1, p. 29-35.
  • [6] Webb, A. L. et al. (2007): Update: effects of antioxidant and non-antioxidant vitamin supplementation on immune function. In: Nutrition Reviews, 65 (5), p. 181-217.
  • [7] Wessels, I. et al. (2017): Zinc as a Gatekeeper of Immune Function. In: Nutrients, 9 (12), p. 1286.
  • [8] Skrajnowska, D. et al. (2019): Role of Zinc in Immune System and Anti-Cancer Defense Mechanisms. In: Nutrients, 11 (10), p. 2273.
  • [9] Rattanawiwatpong, P. et al. (2020): Anti-aging and brightening effects of a topical treatment containing vitamin C, vitamin E, and raspberry leaf cell culture extract: A split-face, randomized controlled trial. In: Journal of Cosmetic Dermatology, 19 (3), p. 671-676.
  • [10] Vgl. Burgerstein, U.P., Schurgast, H. & Zimmermann, M. B.: "Burgerstein - Handbuch Nährstoffe", TRIAS Verlag (2012).
  • [11] Bentinger, M. et al. (2007): The antioxidant role of coenzyme Q. In: Mitochondrion, 7, p. 41-50.
  • [12] Vgl. Examine.com Inc (2021): Coenzyme Q10, consulté le 01.06.2021.
  • [13] Sztretye, M. et al. (2019): Astaxanthin: A Potential Mitochondrial-Targeted Antioxidant Treatment in Diseases and with Aging. In: Oxidative Medicine and Cellular Longevity, 3849692.
  • [14] Ambati, R. R. et al. (2014): Astaxanthin: Sources, Extraction, Stability, Biological Activities and Its Commercial Applications - A Review. In: Marine Drugs, 12 (1), p. 128-152.
  • [15] Davinelli, S. et al. (2018): Astaxanthin in Skin Health, Repair, and Disease: A Comprehensive Review. In: Nutrients, 10 (4), p. 522.
  • [16] Singh, K. N. et al. (2020): Protective effects of astaxanthin on skin: Recent scientific evidence, possible mechanisms, and potential indications. In: Journal of Cosmetic Dermatology, 19 (1), p. 22-27.
  • [17] Ito, N. et al. (2018): The Protective Role of Astaxanthin for UV-Induced Skin Deterioration in Healthy People-A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Trial. In: Nutrients, 10 (7), p. 817.
  • [18] Chakrawarti, L. et al. (2016): Therapeutic effects of EGCG: a patent review. In: Expert Opinion on Therapeutic Patents, 26 (8), p. 907-916.
  • [19] Chenyu, C. et al. (2017): Green Tea Extracts Epigallocatechin-3-gallate for Different Treatments. In: BioMed Research International, 5615647.
  • [20] Feringa, H. H. H. et al. (2011): The effect of grape seed extract on cardiovascular risk markers: a meta-analysis of randomized controlled trials. In: Journal of the American Dietetic Association, 111 (8), p. 1173-1181.
  • [21] Vgl. Examine.com Inc (2020): Resveratrol, consulté le 01.06.2021.
  • [22] Vgl. Examine.com Inc (2018): Quercetin, consulté le 01.06.2021.
Kimberly Bangard
${store.shared.alert.message }