Lebensmittel bei Nahrungsmittelunverträglichkeiten

Les intolérances alimentaires

Intolérance alimentaire : qu'est-ce que c'est ?

frau-denkt-nach-gluehlampe

C’est une expression qui reste assez mystérieuse : une intolérance alimentaire est une notion qui décrit toutes les réactions corporelles à un ou des aliments mal supportés par l’organisme. De même que le terme « gâteau » est utilisé pour décrire toutes sortes de pâtisseries sucrées.

Les intolérances alimentaires les plus connues sont l’intolérance au gluten, au lactose, ainsi que l’allergie aux protéines de lait.
Les intolérances alimentaires ne sont pas si fréquentes mais représentent un vrai problème et soulève de nombreuses questions pour les gens qui y sont confrontés et en souffrent.

En cas d’allergie alimentaire, le système immunitaire réagit de manière extrêmement violente à certaines substances présente dans les aliments qui sont toutefois inoffensives pour les personnes non touchées. En ce qui concerne les intolérances alimentaires, la réaction immunitaire est par exemple due au non-fonctionnement d’enzymes dans les intestins. Ainsi, lorsque l’on souffre d’une allergie au lait, le système immunitaire réagit aux protéines présentes dans le lait. Une intolérance au lait (intolérance au lactose) est due à la non-digestion du lactose en raison du manque de lactase dans l’organisme.

Il existe de nombreux symptômes : lorsque l’organisme ne tolère pas une substance, il le manifeste de manière plus ou moins significative. Les réactions allergiques classiques aux intolérances alimentaires sont en général :

  • des démangeaisons, rougeurs de la peau, gonflements de la peau et des muqueuses comme de l’urticaire
  • difficultés respiratoires, nez bouché ou qui coule, nausées
  • vomissements, douleurs abdominales, diarrhées
  • maux de tête, fièvre et bien d’autres.

Il existe deux principales raisons. Les intolérances alimentaires se développent la plupart du temps au fur et à mesure, elles ne sont que très rarement héréditaires, et sont dues à des substances isolées présentes dans les aliments. Les docteurs analysent souvent les pathologies de façon systématique et les intolérances alimentaires ont été classées en :

  • intoxication au poisson, intoxication fongique et intoxication alimentaire due à des aliments avariés
  • autres réactions telles qu’allergies alimentaires et intolérances.

Il est particulièrement intéressant de noter que lorsque l’on ressent un dégoût profond pour un aliment, on peut également développer le même type de symptômes qu’en cas d’intolérance alimentaire. La cause est toutefois souvent psychosomatique.

Comment diagnostiquer une intolérance alimentaire ?

frauen-notepad

Si vous souffrez de symptômes forts et désagréables ou que vous souhaitiez simplement avoir un diagnostic précis, consultez un médecin. Il va d’abord essayer d’exclure les autres causes possibles. Il vous posera des questions sur vos antécédents médicaux, pratiquera des tests d’allergie et vous demandera de tenir un journal sur vos symptômes.

Peut-on se tester soi-même ?

Oui vous pouvez pratiquer des tests tous seuls, il en existe même plusieurs – le plus simple est de procéder ainsi : si vous tenez un aliment responsable de vos problèmes, arrêtez de le consommer pendant une durée assez longue et observez ce qui se passe. Vous pouvez par exemple essayer de consommer des produits certifiés sans gluten ou sans lactose. Si vos ennuis disparaissent, vous en avez trouvé la cause et il s’agit maintenant de vous alimenter en fonction.

Une vraie allergie alimentaire ne doit pas être sous-estimée : la substance à l’origine de celle-ci peut déclencher une réaction allergique importante voire un choc anaphylactique qui peut être mortel. En cas de suspicion fondée d’allergie alimentaire, il est nécessaire d’en trouver la cause et ce, même si cela peut s’avérer long et fastidieux.

Attention avec les plats préparés ! Les stabilisateurs et épaississants contiennent bien souvent des substances qui ne sont pas forcément bien tolérées par tout le monde. Veillez à bien lire les étiquettes : il existe des prescriptions pour les aliments valables dans toute l’Europe. Si, par exemple, un aliment contient du gluten, cela doit être indiqué sur l’emballage.

Lorsque vous souffrez de douleurs importantes après un repas, il est préférable de consulter un médecin ou d’essayer d’adapter votre alimentation. Dans le pire de cas, vous pourriez tomber gravement malade.

S’il ne s’agit que de légers désagréments, vous pouvez adopter la stratégie suivante : essayez de ne consommer que des aliments que vous pensez bien supporter. Tenez un journal dans lequel vous noterez ce qui pourrait avoir causé ces désagréments et quand, et emmenez-le lors d’une consultation chez un(e) diététicien(ne) – de nombreuses caisses d’assurances maladies proposent un conseil diététique gratuit.

Intolérance au lactose : l’intolérance alimentaire la plus courante – Lorsque, en raison d’un manque de lactase, le lactose apporté par l’alimentation n’est pas digéré et provoque de l’inconfort.

Intolérance à l’histamine : une maladie controversée. L’organisme réagit à de grandes quantités d’histamine avec le même genre de symptômes que dans le cas d’allergies alimentaires.

Intolérance au gluten : une réaction auto-immune – Une protéine, le gluten, présente dans le blé, le seigle, l’orge etc. rencontre l’intestin grêle qui ne parvient pas à gérer cette situation et provoque des symptômes allergiques.

Intolérance au fructose : une parente de l’intolérance au lactose – Il manque au fructose un moyen pour le transporter de l’intestin grêle jusqu’au sang, on appelle cela la malabsorption, provoquant des maladies intestinales.

Dr. med. Michael Prang |

Docteur, journaliste et auteur d’ouvrages sur le thème de la santé.

Après une formation dans une caisse d’assurance maladies allemande, Michael Prang a étudié la médecine à Berlin, Bogota et Hambourg. Il a par la suite travaillé comme docteur dans des hôpitaux ainsi que dans des cabinets en Allemagne et au Royaume-Uni. Michael Prang a ensuite obtenu un master en Media Management et dirige depuis 1989 une agence de communication en santé publique. Dr. Prang officie à nu3 comme Conseiller médical en ce qui concerne la santé et la nutrition et réside à Berlin.